Communiqué de presse
07-02-02

Activité du groupe Dexia en 2001


  • Elargissement considérable de la base d'activité en 2001
  • Progression sensible dans la plupart des secteurs à périmètre constant
  • Fort redémarrage dans tous les métiers du groupe au 4ème trimestre 2001
 
taux de croissance sur un an
Financement de l'équipement collectif et rehaussement de crédit
  • Encours de Financements à long terme*:
+ 12,4%
(+ 8,4% à périmètre constant)
  • Production de Financements à long terme* :
+ 20,7%
(+ 18,3% à périmètre constant)
  • Primes émises par FSA :
+ 55,4%
Services financiers de proximité
  • Encours des Avoirs de la clientèle:
+ 34,7%
(+ 0,7% à périmètre constant)
  • Encours des crédits:
+ 45,5%
(+ 8,1% à périmètre constant)
  • Primes d'assurance collectées:
+ 95,3%
(+ 18,5% à périmètre constant)
Gestion d'actifs financiers
  • Encours des avoirs de la clientèle de Banque Privée :
+ 22,2%
(- 3,8% à périmètre constant)
  • Encours d'Actifs sous gestion :
+ 48,1%
(- 2,9% à périmètre constant)
Nombre de transactions d'agent de transfert exécutées :
+ 16,9%
* hors Allemagne  

Le Conseil d'administration de Dexia qui s'est tenu le jeudi 7 février 2002 a pris connaissance du rapport d'activité. Dans un contexte de marché beaucoup plus difficile qu'en 2000, l'activité a été marquée par une très bonne tenue dans chacun des métiers du groupe, et dans certains secteurs, de très hautes performances ont été réalisées.

1. Financement de l'équipement collectif et rehaussement de crédit

L'encours total de financements à long terme (bilan et hors bilan, hors filiales mises en équivalence) s'est élevé, au 31 décembre 2001 à EUR 150,4 Milliards, en augmentation de 10,4 % (+12,4% hors encours de la filiale allemande DHB). Le changement de périmètre du groupe induit par Artesia a contribué à hauteur de 4,0 Milliards d'EUR à cette évolution (dont 1,0 Milliards d'EUR dans le secteur public proprement dit, et 3,0 Milliards d'EUR dans celui des grandes entreprises). Hors changement de périmètre, la progression a été de + 7,2% (et de + 8,4 % hors encours de la filiale allemande DHB).

Cette évolution très satisfaisante trouve son origine dans une très bonne tenue d'ensemble de l'activité dans les principaux marchés d'intervention du groupe :

  • En France, dans un marché marqué par la poursuite, pour la 5ème année consécutive, du mouvement général de désendettement des collectivités locales, l'encours de Dexia Crédit Local a progressé de +1,2% à EUR 52,8 Milliards. La production a cru de + 10,0% à EUR 0,52 Milliards, dans le domaine des financements structurés. Dans le secteur public local, la croissance de la production a été de + 7,5%, à EUR 6,4 Milliards. L'encours s'est également enrichi du rachat d'un portefeuille de créances (EUR 0,4 Milliards) réalisé en 2001. Au-delà de la mise en place de nouveaux crédits, l'activité de gestion active de la dette des collectivités a été très soutenue, portant sur près de EUR 5 Milliards de capitaux.
  • En Belgique, dans un contexte post électoral débouchant traditionnellement sur un ralentissement de l'activité, l'encours de long terme sur le secteur public (hors Artesia) a légèrement progressé (+1% à EUR 20,7 Milliards). Tout comme en France, l'activité de gestion active de la dette a atteint un niveau très satisfaisant, à EUR 840 Millions. Dans le domaine des grandes entreprises, la politique de réduction des encours s'est poursuivie (hors Artesia), ramenant leur niveau à EUR 2,1 Milliards (contre EUR 3,4 Milliards à fin 2000).
  • A l'international, la progression de l'encours des filiales intégrées globalement (hors Allemagne) a été dans l'ensemble très soutenue, à + 29,6%, dans des environnements de marchés contrastés. Il s'établit à EUR 44,0 Milliards à fin 2001. En Italie, dans un contexte de très forte concurrence, Dexia Crediop est parvenu à faire croître de + 0,6% le niveau de ses encours de long terme à EUR 14,7 Milliards. En Grande Bretagne, dans un contexte également très concurrentiel, l'encours a augmenté de + 4,1%, à EUR 2,7 Milliards. En Espagne, Dexia Sabadell Banco Local a atteint un niveau d'encours de EUR 2,3 Milliards, après seulement 9 mois d'activité, et en partant d'une base d'encours de EUR 1,4 Milliards. En Suède, l'encours a progressé de 24,3% à EUR 2,6 Milliards. Dans les autres pays européens et en Asie où Dexia Crédit Local intervient soit à travers ses filiales (Israël, Slovaquie) soit directement, l'encours s'est inscrit en forte hausse (+ 56,9%, à EUR 4,3 Milliards, dont EUR 0,4 Milliards apportés par la filiale israëlienne OSM qui a été intégrée globalement à partir de 2001). Enfin, c'est en Amérique du Nord que la performance a été la plus remarquable : l'encours de financements à long terme atteint désormais EUR 17,4 Milliards, en augmentation de + 46,1%, et cette région a été en 2001 à la première place dans le groupe en termes de production nouvelle (EUR 7,7 Milliards, sur un total de 23,3 hors Allemagne), ce qui s'explique tant par l'activité commerciale propre des équipes de Dexia Credit Local à New York, que par la montée en puissance des synergies avec FSA (voir ci-dessous).

    NB : En Autriche, où la filiale KommunalKredit Austria est mise en équivalence, la progression de l'encours a été de + 46,8%, à EUR 4,0 Milliards.

La production de financements à long terme pour l'ensemble de l'année 2001 a progressé fortement (hors Allemagne : +20,7% et +18,3% à périmètre constant) contribuant ainsi aux évolutions des encours décrites plus haut. De plus, il a été constaté, dans tous les marchés sans exception, une intensification de l'activité au cours du 4ème trimestre :

(Milliards d'EUR)
Production du 4ème trimestre 2001
Production de l'année 2001
Pourcentage réalisé au 4ème trimestre
France
3,70
6,94
53,3%
Belgique *(secteur public)
0,66
1,85
35,7%
Amérique
2,06
7,69
26,8%
Italie
2,10
3,11
67,5%
Autriche
0,50
1,37
36,5%
Espagne
0,25
0,74
33,8%
Suède
0,23
0,76
30,3%
Grande Bretagne
0,25
0,43
58,1%
Israël
0,03
0,09
33,3%
Slovaquie
0,02
0,05
40,0%
Siège (Asie)
0,15
0,31
48,4%
Siège (Autres)
0,42
1,09
38,5%
* hors Artesia BC

Rehaussement de crédit - Activité de FSA

2001 a été, de loin, la meilleure année dans l'histoire de FSA, avec un total de primes brutes générées, en valeur actualisée, de EUR 790 Millions, ce qui marque une augmentation de + 55,4% par rapport à 2000. Cette excellente performance a été réalisée dans chacun des métiers de FSA, tant dans le secteur des obligations municipales américaines, que dans celui des ABS (Asset-Backed Securities) aux Etats Unis comme en Europe.
Dans le secteur Municipal, le marché total des émissions a atteint US$ 286,3 Milliards, un volume qui n'a été dépassé qu'une seule fois dans l'histoire de ce marché, et le pourcentage d'obligations assurées a été de 46% alors qu'il n'avait été que de 40% un an plutôt. FSA a été en première position parmi ses concurrents, avec une part de marché de 27%. Les affaires nouvelles ont progressé fortement (+34,1% en termes de primes brutes, soit EUR 267 Millions).
Dans le secteur du rehaussement de crédit des actifs tritrisés (ABS - Asset Backed Securities), l'environnement des taux d'intérêts a très fortement soutenu la demande, et a permis à FSA de réaliser les meilleures performances de son histoire, avec une augmentation de + 69% des primes brutes actualisées, à EUR 523 Millions. Celle-ci s'est produite surtout sur le marché US, qui représente 77% de l'activité de FSA dans ce secteur, (+ 77,9% en termes de primes brutes actualisées).

Comme pour l'activité de financements à long terme, le rehaussement de crédit a vu une accélération en fin d'année, et ce malgré les événements du 11 septembre 2001.

Millions EUR
Production du 4ème trimestre 2001
Production de l'année 2001
Pourcentage réalisé au 4ème trimestre
Primes Brutes Actualisées
301
790
38,1%
  • Dont Municipal
78
267
29,2%
  • Dont ABS
223
523
42,6%
Primes Nettes Actualisées
191
525
36,4%
  • Dont Municipal
49
179
27,4%
  • Dont ABS
142
346
41,0%

Les synergies se sont développées considérablement entre FSA et Dexia : 56 opérations ont été réalisées en commun en 2001, contre 15 en 2000, tant dans le secteur municipal (37 opérations) que dans celui des ABS (19 opérations). Au total, depuis que FSA est dans le groupe Dexia, EUR 32,2 Milliards de capitaux ont été assurés par FSA dans le cadre d'opérations conjointes, (soit près de 10% de l'encours total des capitaux assurés par FSA), et ont généré EUR 157,7 Millions de primes, avec un ROE supérieur à 25%. (pour plus d'informations sur l'activité et les résultats de FSA en 2001, visiter le site internet fsa.com)

Autres activités du secteur

L'encours des financements à court terme, qui s'élève à EUR 4,4 Milliards à fin 2001 (hors Artesia), a progressé de +7,6%. C'est principalement en France où l'on a observé une intensification des tirages (+ 36% par rapport à 2000), et dans une moindre mesure en Belgique (+2,8%). L'activité de Dexia Sofaxis, dans l'assurance statutaire des personnels publics locaux a elle aussi beaucoup augmenté. Les primes encaissées en 2001 se sont élevées à EUR 230 Millions, soit +52,8% par rapport à 2000, sous l'effet notamment d'un accord intervenu avec la CNP, représentant EUR 80 Millions de primes. Enfin, l'encours d'avoirs de la clientèle du métier (dépôts et gestion d'actifs, et excluant l'apport d'Artesia qui s'élève à EUR 4,7 Milliards) s'est établi à EUR 10,5 Milliards, en baisse de EUR 624 Millions, sous l'effet notamment de la réduction volontaire dans le secteur des Grandes Entreprises en Belgique.

2. Services financiers de proximité

L'année 2001 s'est caractérisée pour Dexia par des évolutions différenciées selon les produits, à la suite de la baisse des marchés actions, du changement de fiscalité sur les titres obligataires en Europe, et enfin de la poursuite des programmes de commercialisation des produits d'assurance vie du groupe. Cette année a aussi été celle du parachèvement de l'organisation du réseau : au 1er janvier 2002, toutes les agences de Dexia Banque sont intégrées dans les 159 « Etoiles ». Dexia Banque a globalement maintenu sa part de marché dans les principales catégories de produits, sauf dans le domaine des bons de caisse où la réduction (27,6% à fin septembre 2001, contre 29,0% à fin décembre 2000) correspond à une politique délibérée. Dans l'ensemble des produits, l'évolution de l'action commerciale a pu se faire normalement parallèlement à la mise en route de l'intégration de Dexia Banque et d'Artesia qui a mobilisé les efforts de toutes les équipes sans pour autant réduire le temps et les efforts passés à l'action commerciale.

  • Avoirs de la clientèle

L'encours des avoirs de la clientèle (dépôts traditionnels, bons de caisse, produits de gestion collective et d'assurance vie, obligations Dexia, mais hors comptes titres) s'élève à EUR 79,7 Milliards à fin 2001, en augmentation de + 34,7% (+ 0,7% à périmètre constant hors Artesia). En prenant Dexia Banque et Artesia ensemble y compris à fin 2000, l'encours s'est inscrit en hausse de + 1,6% sur un an. L'évolution des différents produits au cours de l'année reflète à la fois les conditions de marché et la poursuite de la désintermédiation, souhaitée par le groupe.

Encours en fin de trimestre

EUR Milliards

Dec 00 pro forma
Mar 01
Juin 01
Sept 01
Dec 01
Croissance annuelle
Dépôts
28,0
28,3
28,6
28,4
29,2
+ 4,5%
Bons de Caisse
21,2
20,3
19,6
19,0
18,8
-11,3%
Euro Oblig. Dexia
6,2
6,7
6,9
7,0
7,0
+13,9%
Parts de coop. Artesia
1,2
1,2
1,2
1,2
1,2
+2.8%
OPCVM
17,2
16,8 *
17,5
16,4
17,8
+3,8%
Assurance Vie
4,9
5,1
5,5
5,3
5,7
+17,2%
Total Avoirs Clientèle
78,5
78,3
79,4
77,3
79,7
+1,6%
  • estimé, concernant Artesia : 4,1
  • Les crédits

Au 31 décembre 2001, l'encours de crédits « retail » du groupe (Artesia inclus) atteint EUR 20,7 Milliards, en hausse de + 45,5%, et en hausse de + 8,1% à périmètre constant hors Artesia. En prenant Dexia Banque et Artesia ensemble y compris à fin 2000, l'encours s'est inscrit en hausse de + 6,2% sur un an. L'évolution tout au long de l'année a été contrastée selon les marchés, les crédits hypothécaires progressant au total de +5,9% (+8,1% dans les réseaux Dexia et +1,5% dans ceux d'Artesia), les crédits à la consommation et découverts en compte de particuliers enregistrant un recul global de - 8,7% ( - 9,6% dans les réseaux Dexia et - 5,6% dans ceux d'Artesia), et les crédits aux professionnels et petites entreprises progressant globalement de +13,4% (+ 15,4% dans les réseaux Dexia et + 2,5% dans ceux d'Artesia).

Encours en fin de trimestre
EUR Milliards
Dec 00 pro forma
Mar 01
Juin 01
Sept 01
Dec 01
Croissance annuelle
Crédits hypothécaires
11,6
11,7
11,9
12,1
12,3
+ 5,9%
Crédits consommation et découverts aux particuliers
2,4
2,2
2,2
2,5
2,2
- 8,7%
Professionnels et PME
5,5
5,9
6,0
6,0
6,3
+ 13,4%
Total
19,5
19,8
20,1
20,6
20,7
+ 6,2%

Au total, la structure du portefeuille de crédits, après intégration d'Artesia, reste très largement majoritaire au niveau de la clientèle des particuliers (70% du total). Ce pourcentage était de 67% à fin 2000 avant entrée d'Artésia dans le périmètre.

  • La bancassurance

Tous produits confondus, la production de primes d'assurance auprès de la clientèle retail du groupe s'est élevée en 2001, à EUR 1 927 Millions, soit une progression de + 95,3% par rapport à la production de l'année 2000 (+ 18,5% à périmètre constant), ce qui contraste positivement par rapport à la tendance du marché en 2001, et qui atteste du potentiel existant dans la clientèle de Dexia Banque. Sur l'ensemble de cette production annuelle, EUR 147,7 Millions sont constitués de produits seulement distribués par le groupe et fabriqués par des assureurs tiers.

Primes encaissées trimestriellement
(Millions EUR)
T1 01
T2 01
T3 01
T4 01
Total année 01
Vie
  • Dexia
356
289
203
227
1 075
  • Artesia
198
154
109
120
581
Total Vie
554
443
312
347
1 656
Non Vie
  • Dexia
27
23
24
20
94
  • Artesia
43
45
42
47
177
Total Non Vie
70
68
66
67
271
Total
624
511
378
414
1 927

Dans l'activité « Vie », qui représente 86% des flux d'affaires nouvelles de l'activité de bancassurance, la production a été particulièrement dynamique en ce qui concerne les produits de la « branche 23 » (contrats en unité de compte), qui représente à elle seule EUR 1 224,5 Millions de primes collectées en 2001.

3. Gestion d'Actifs Financiers (Banque Privée, Gestion d'actifs et Administration de fonds)

L'année 2001 a vu la tendance des marchés boursiers s'inverser radicalement en 2001 par rapport à 2000, et en particulier au cours du 3ème trimestre, avec un impact notable sur les différents segments d'activité de Dexia, comme cela a été le cas pour la profession dans son ensemble. Le groupe a par ailleurs réalisé de nombreuses opérations de croissance externe qui sont isolées pour permettre de percevoir les tendances tout au long de l'année.

  • En Banque privée, le montant des avoirs de la clientèle (hors produits de « share leasing » de Labouchere examinés plus loin) s'élève, au 31 décembre 2001, à EUR 37,5 Milliards, en augmentation de + 22,2% par rapport à l'année précédente (EUR 30, 7 Milliards). Cette croissance provient à hauteur de EUR 8,0 Milliards des modifications de périmètre (principalement EUR 2,8 Milliards en provenance de Kempen, EUR 3,8 d'Artesia, et EUR 1,2 Milliards de Dexia Nordic Private Bank Lux. Hors effet de périmètre, l'encours a décru de - 3,8% sur 12 mois, pour s'établir à EUR 29,5 Milliards. Cette décroissance est due exclusivement à la baisse de valorisation des actifs ( - EUR 1,2 Milliards), les flux nets de capitaux ayant été proches de 0 sur la totalité des 12 mois. Analysée de façon plus proche au cours de l'année, on observe que le changement de tendance s'est produit au 4ème trimestre 2001 .
    • Encours d'actifs au 31 12 2000 EUR 30,7 Milliards
    • Flux net des 9 premiers mois 2001 EUR - 0,3 Milliards
    • Effet marché des 9 premiers mois 2001 EUR - 2,3 Milliards
    • Encours d'actifs au 30 09 2001 EUR 28,1 Milliards
    • Flux net au 4ème trimestre 2001 EUR + 0,3 Milliards
    • Effet marché au 4 ème trimestre 2001 EUR + 1,1 Milliards
    • Encours d'actifs au 31 12 2001 EUR 29,5 Milliards

L'analyse en termes de produits montre que c'est la gestion sous mandat discrétionnaire qui a supporté les conséquences des mauvais marchés boursiers (-15,3% de chute des encours sur 12 mois, mais un regain de + 3,8% au 4ème trimestre). Les capitaux sous mandats de gestion conseil ont quant à eux reculé de - 5,0% sur l'année, mais se sont remis à progresser de + 1,9% au dernier trimestre. Enfin les capitaux non gérés sous mandat ont progressé de + 2,9% sur l'ensemble de l'année, et de + 8,3% au dernier trimestre.

Dans le domaine des produits de « Share leasing » de Labouchere, (désormais fusionnnée dans Dexia Bank Nederland), la réduction des encours constatée au cours des 9 premiers mois s'est poursuivie au dernier trimestre (EUR 4,1 Milliards contre EUR 4,3 Milliards au 30 septembre 2001). Sur l'année, cette réduction a été motivée tant par l'effet de valorisation des actifs investis -intégralement en actions- , que par un flux net de capitaux négatif, les contrats arrivant à échéance n'étant que partiellement réinvestis dans la même catégorie de produits, compte tenu de la mauvaise conjoncture boursière.

  • En Gestion d'Actifs, l'encours géré qui s'élève à EUR 82,8 Milliards (avant élimination des doubles comptages, les comptes gérés pouvant inclure des OPCVM du groupe), s'est accru de + 48,1% en un an. Il était de EUR 55,9 Milliards à fin 2000.
    L'évolution s'est produite d'une part sous l'effet de l'intégration des encours d'Artesia/Cordius (EUR 20,7 Milliards) et de ceux de Kempen et Ely Fund Managers (EUR 7,8 Milliards), et d'autre part du fait d'une décroissance organique nette de - EUR 1,6 Milliards. Cette dernière, n'est pas due à des retraits nets de capitaux, et par ailleurs, comme dans la banque privée, elle n'a eu lieu que pendant la première partie de l'année et elle s'est inversée au 4ème trimestre avec la remontée des marchés boursiers.
    • Encours d'actifs au 31 12 2000 EUR 55,9 Milliards
    • Flux net des 9 premiers mois 2001 EUR + 0,5 Milliards
    • Effet marché des 9 premiers mois 2001 EUR - 5,2 Milliards
    • Encours d'actifs au 30 09 2001 EUR 51,2 Milliards
    • Flux net du 4ème trimestre 2001 EUR + 0,8 Milliards
    • Effet marché au 4ème trimestre 2001 EUR + 2,3 Milliards
    • Encours d'actifs au 31 12 2001 EUR 54,3 Milliards

Avec les changements de périmètre et l'évolution des marchés boursiers en 2001, la structure des EUR 82,8 Milliards de capitaux sous gestion s'est quelque peu modifié par rapport à ce qu'elle était à fin 2000. Désormais, la gestion collective représente 49,6% du total (45,9% à fin 2000), la gestion conseil représente 12,7% du total (19,4% à fin 2000), la gestion discrétionnaire représente 12,7% du total (16,8% à fin 2000) et enfin la gestion institutionnelle représente 25,0 % du total (17,8% à fin 2000).

  • La Gestion Administrative de Fonds a, elle aussi, été affectée par la baisse des marchés financiers en 2001, les valorisations ayant chuté, les investisseurs individuels ayant été plus attentistes que par le passé, et les promoteurs de fonds ayant souvent reporté certains de leurs projets ou modifié leurs plans. Malgré ce contexte défavorable, ce secteur de Dexia BIL a continué de croître dans les différents segments d'activités, et l'amélioration de tendance s'est là aussi fait ressentir au dernier trimestre. Dans la fonction de banque dépositaire, les capitaux sous conservation s'élèvent, à la fin décembre 2001, à EUR 99,7 Milliards, soit une hausse de 1,8% par rapport à la fin de l'année 2000, et une hausse de + 11,5% par rapport à la fin septembre 2001. Le nombre de transactions s'est quant à lui accru de + 17,9% en un an, et sur le dernier trimestre 2001, il a été supérieur de + 6,9% à celui du 3ème trimestre 2001. L'activité d'administration centrale a, quant à elle, connu une décroissance de - 10,9% en termes de capitaux sous gestion sur l'année, les fonds administrés totalisant EUR 92,2 Milliards au lieu de EUR 103,5 Milliards à fin 2000. Toutefois, comparé à celui de fin septembre 2001, l'encours en fin d'année a cru de + 12,3%. Le nombre de portefeuilles gérés a quant à lui augmenté de + 13% en un an et de + 7,1% sur le seul dernier trimestre. Le nombre de calculs de valeur d'inventaire a cru de + 15,4% en un an, et de + 9,7% sur le seul dernier trimestre. L'activité d'agent de transfert a progressé de + 15,1% sur l'année en termes d'encours administré (EUR 213,8 Milliards contre EUR 185,8 Milliards à fin 2000) et Dexia reste, dans ce secteur, le premier acteur du marché luxembourgeois (lui-même premier marché européen de l'industrie des fonds). Le nombre de comptes tenus a augmenté de + 15,3% en un an, et de + 2,9% sur le seul dernier trimestre. Le nombre de transactions (souscriptions/rachats) a augmenté quant à lui de + 16,9% en un an et de + 3,6% sur le dernier trimestre. Enfin le nombre de registres tenus a cru de +21,5% en un an, et de + 9,6% sur le seul dernier trimestre 2001.

4. Activités de Trésorerie et de refinancement du groupe

Les volumes d'affaires ont, dans ce secteur d'activité, été importants comme par le passé. Ainsi, au cours de l'année 2001, le volume des refinancements à long terme s'est élevé à EUR 23,8 Milliards d'EUR (EUR 17,3 Milliards en 2000), dont 13,3 Milliards d'EUR d'obligations notées AAA.

Pierre RICHARD, Président du Comité Exécutif, a déclaré :

« Dexia a considérablement élargi son fonds de commerce en 2001, et dispose désormais d'une base de développement organique substantielle qui lui permet de poursuivre sa stratégie de croissance. Le groupe a réalisé un niveau particulièrement satisfaisant d'activité, en progressant dans la plupart de ses métiers, et en réalisant des performances exceptionnellement bonnes dans certains d'entre eux. Le 4ème trimestre montre une tendance particulièrement encourageante pour les périodes à venir »