Communiqué de presse
10-02-04

Conjoncture financière du secteur local en 2003 et 2004

"4 points à retenir pour la conjoncture du secteur local en 2003 et 2004", a déclaré Philippe Valletoux Vice-Président de Dexia Crédit Local ce mardi 10 février à l'occasion de la présentation de la " note de conjoncture " sur les finances locales en France .

"4 points qui sont autant de confirmations de la place essentielle que tiennent désormais les collectivités locales dans notre économie".

  • Après le transfert de compétence en matière ferroviaire au bénéfice des régions et la mise en place de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) pour les départements en 2002, le transfert de la gestion du RMI en 2004 aux départements entraîne une vive hausse des budgets locaux (170 Mds d'euros en 2004 ; + 18 % en 3 ans). Les collectivités locales pèsent aujourd'hui un poids quantitatif (10,5% du PIB) et qualitatif important dans notre économie (services de proximité, aide sociale, infrastructures, etc¿)
  • La contribution importante des départements au financement de l'APA est un des facteurs explicatifs de la hausse assez sensible des taux de la fiscalité locale en 2002 et 2003 (+ 2,1 % ; + 2,2 %), hausse qui devrait s'atténuer (prévision pour 2004 + 1,5 %).
  • L'investissement local connaît une hausse sensible de près de 10 % en 2 ans, ce qui constitue un fait notable en cette période où la reprise de l'investissement des entreprises se fait toujours attendre.
  • Après six années de désendettement, les collectivités locales vont de nouveau avoir recours à une politique d'endettement, mais dans de faibles proportions : accroissement de moins de 700 millions d'euros au total en 2003 et 2004, soit + 0,7% par rapport à un encours de 100 milliards d'euros. Cette légère reprise de l'endettement est la conséquence mécanique de l'accélération de l'investissement.

Trop souvent considérés en bout de chaîne des décisions publiques, les responsables locaux arrivent tout à la fois :

  • à prendre en charge leurs nouvelles compétences avec succès, alors même que les dispositifs n'ont pas toujours été clairement mis en place par l'Etat.
  • à conserver le moral dans une période riche de réformes, d'élections et donc d'incertitudes, et à intensifier leur effort d'investissement ¿

"Je leur tire donc un grand coup de chapeau pour la qualité de leur gestion ; ceci est de très bon augure pour les nouveaux transferts de compétence prévus pour 2005", a conclu Philippe Valletoux.

Présentation de la note de conjoncture sur les finances locales en France, par Philippe VALLETOUX, vice-président du Directoire de Dexia Crédit Local (635 Ko)

 

Contact : Marie PIERREY , service de presse : 01 43 92 76 67 (ou marie.pierrey@dexia.com)