Communiqué de presse
11-02-05

Journée Investisseurs Dexia

Le groupe Dexia tient à Paris aujourd'hui une journée investisseurs, avec au programme quatre grands thèmes.

1. Introduction des IFRS - Modifications des référentiels comptables et analytiques

Les impacts sur les comptes analytiques de la réorganisation décidée en 2004 et effective en 2005, ainsi que ceux provenant du passage aux normes IFRS ont été présentés en détail par Rembert von LOWIS, Directeur Financier du groupe. Les principaux d'entre eux sont résumés ci-dessous.

Synthèse des principaux impacts des IFRS

  • Augmentation des fonds propres d'ouverture au 1/1/2004.
  • Le passage des anciennes aux nouvelles normes conduit à une incidence légèrement positive sur le bénéfice net du 1er trimestre 2004.
  • Pas d'incidence négative attendue de la première application des normes IAS 32&39 et IFRS 4 sur les fonds propres d'ouverture au 1/1/2005, hormis l'impact des actions propres qui seront déduites de ceux-ci.
  • L'application du " portefeuille européen " (" carve out ") permettra de donner la traduction comptable la plus appropriée de la gestion prudente du bilan du groupe avec un impact très limité en termes de volatilité des réserves et du résultat.
  • Certaines activités seront génératrices de volatilité comptable.

La première application des normes IFRS au 1er janvier 2004 (hors normes IAS 32, IAS 39 et IFRS 4) conduit à une augmentation de EUR 1 651 millions des fonds propres du groupe (capital et réserves), ces derniers passant de EUR 9 790 millions sous l'ancien référentiel à EUR 11 441 millions sous le nouveau référentiel. Cette augmentation est due à la prise en compte (avant impact fiscal) :

  • du FRBG dans les réserves : EUR + 1 793 millions
  • des obligations de pension : EUR - 322 millions
  • de l'élimination de certaines provisions au passif : EUR + 136 millions
  • d'ajustements sur actifs corporels : EUR + 24 millions
  • de la dépréciation d'actifs incorporels : EUR - 45 millions
  • d'autres ajustements, y compris les impacts fiscaux : EUR + 65 millions

Concernant les résultats financiers du groupe et de ses différents métiers dans les nouveaux référentiels, ceux-ci ont fait l'objet d'une comparaison avec ceux établis selon les anciens référentiels sur la base des résultats du premier trimestre 2004. Cette comparaison permet d'observer que, pour la période considérée, la structure du compte de résultat est assez sensiblement différente, mais qu'au total, le résultat sous normes IFRS n'est que légèrement supérieur à celui des anciennes normes. Il est toutefois rappelé que le premier trimestre 2004 n'est pas représentatif de toute l'année, certaines charges ayant notamment un impact concentré en fin d'année, et que par ailleurs les normes IAS 32 et 39 et IFRS 4 n'étaient pas d'application en 2004.

La première application des normes IAS 32, IAS 39 et IFRS 4 au 1er janvier 2005 a été analysée quant à ses incidences sur la composition des portefeuilles à l'actif du bilan et au traitement des dérivés entrant dans des relations de couverture. Le groupe Dexia a opté pour l'application du portefeuille européen (" carve out ") en matière de couverture du risque de taux, cette option lui permettant de continuer à comptabiliser les effets de sa gestion prudente du bilan du groupe, avec un impact très limité en termes de volatilité des réserves et du résultat. Le passage aux nouvelles normes pourra en revanche induire plus de volatilité que par le passé au titre de certaines activités (dans le domaine du rehaussement de crédit, et de Trésorerie et Marchés de Capitaux), soit qui relèvent de la catégorie des dérivés dont les ajustements de juste valeur seront constatés dans le compte de résultats (tels les Credit Default Swaps assurés par FSA), soit qui utilisent à des fins de couverture des dérivés dont les ajustements de valeur sont inscrits dans les réserves.

2. Nouvelle méthode de calcul du Capital Economique

Le groupe Dexia a entrepris une réforme de son dispositif de calcul du capital économique en prévision de l'introduction de nouvelles normes issues de Bâle II, et pour prendre notamment en compte les prescriptions du " pilier 2 ". La réforme porte sur trois principaux aspects : i) le passage d'une méthode de scénarios à une méthode plus largement statistique ; ii) la prise en compte de toutes les natures de risques, tant pour les activités bancaires que pour les activités d'assurance (risque de crédit, de marché, de change, opérationnel, comportemental, …) ; et enfin iii) l'élévation de l'intervalle de confiance à 99,97%, conforme aux critères AA/Aa2 des agences de notation, et qui constitue l'objectif du groupe. Le montant du capital économique calculé par cette nouvelle méthode au titre des agrégats existant au 30 juin 2004 atteint EUR 8,7 milliards, et il s'inscrit donc notablement en deçà du niveau des fonds propres réglementaires existant à cette même date (soit EUR 10,9 milliards pour le ratio de fonds propres durs - Tier One, et EUR 12,1 milliards pour le ratio total réglementaire, selon la méthodologie prudentielle actuellement en vigueur).

3. Situation présente et perspectives du groupe dans son principal métier : les services financiers au secteur public local.

Une partie de la journée investisseurs a été dédiée à des présentations faites par Jacques GUERBER, membre du Comité de Direction et responsable de la ligne de métier ; Robert COCHRAN, Chairman & Chief Executive Officer de Financial Security Assurance (FSA) et Bruno DELETRE, Directeur Général de Dexia Crédit Local.

Les résultats de l'activité du métier ainsi que les résultats financiers de FSA, qui ont été rendus publics le 9 février dernier, ont été commentés. Par ailleurs, les lignes directrices de la stratégie ont été développées, notamment en ce qui concerne l'élargissement de la gamme de produits et de services, la diversification des segments de clientèles, et enfin les développements en cours et prévus en matière d'implantations nouvelles.

4. Performance et objectifs financiers du groupe à moyen terme

Pierre RICHARD, Administrateur délégué et Président du Comité de Direction de Dexia, est intervenu pour évoquer dans un premier temps l'année 2004, puis pour indiquer les principaux objectifs financiers du groupe à l'horizon 2007.

Prévision de croissance du bénéfice maintenue pour 2004

L'année 2004 a été excellente pour Dexia, tant sur le plan de l'activité commerciale des métiers que sur celui de la croissance du bénéfice, dont la perspective avait été annoncée très tôt dans l'année. La prévision de croissance à deux chiffres élevés du résultat annuel est donc confirmée, aussi bien pour ce qui concerne le bénéfice sous-jacent, que pour le bénéfice total, càd y compris éléments non récurrents.

Par ailleurs le groupe a réalisé son objectif de rachats d'actions de l'année, en réinvestissant environ EUR 700 millions, soit 4 % des actions existantes, ces dernières ayant vocation à être annulées à l'issue de la prochaine assemblée générale, et il poursuivra son programme de rachat d'actions en 2005.

OBJECTIFS FINANCIERS A MOYEN TERME

Concernant le plan à horizon de 2007 qui a été présenté au Conseil d'Administration le 3 février, les principales hypothèses retenues en ont été communiquées, et les objectifs principaux indiqués: i) un objectif de croissance moyenne annuelle du Bénéfice Par Action (BPA) supérieur à 10%; ii) une croissance du dividende par action d'au moins 10% par an ; iii) une baisse tendancielle du coefficient d'exploitation, avec un objectif de 52,5% en 2007, et iv) un niveau de rentabilité des fonds propres de 16,5% en 2007.

Pierre RICHARD a notamment déclaré :

"L'objectif central de notre plan reste la création de valeur et les trois prochaines années seront consacrées non seulement à remplir cette mission, mais aussi à préparer l'avenir à plus long terme, en détectant les futurs relais de croissance, en étant conscients des exigences croissantes de nos actionnaires en matière de bonne utilisation du capital.

Les priorités de notre plan consistent principalement dans la croissance des revenus de nos métiers, sur la base d'un développement commercial volontariste et ciblé, et parallèlement dans la poursuite de la gestion attentive de nos frais généraux et la recherche de synergies à l'intérieur du groupe.

Dexia est un groupe qui a l'avantage d'avoir une excellente visibilité quant à ses revenus et ses résultats. Cela tient à la nature même de ses activités. Cette caractéristique fondamentale de visibilité propre à Dexia, et son aptitude structurelle à générer de la richesse nous donnent toute la capacité, comme cela a été le cas en 2004, pour auto-financer notre développement organique, servir un dividende robuste et en croissance, et réaliser des investissements créateurs de valeur".

L'ensemble des documents présentés au cours de la journée investisseurs sont consultables sur le site www.dexia.com.