Communiqué de presse
20-02-03

Simplification de l'organigramme juridique du groupe Dexia

 

Depuis sa création en 1996, le groupe Dexia a cherché à avoir la structure juridique la plus efficace possible. Dans cette démarche se sont inscrits notamment le rachat des minoritaires de Dexia Banque Internationale à Luxembourg (Dexia BIL), la création d'un holding unique en 1999, et la fusion de Dexia Banque Belgique et du groupe Artesia BC en 2002.

Poursuivant cet effort d'amélioration de sa structure, Dexia SA entend raccourcir ses liens de détention majoritaire dans Dexia BIL en reprenant de ses filiales leurs participations dans Dexia BIL.

Ainsi Dexia Banque Belgique cédera à Dexia ses actions Dexia BIL via un remboursement de capital en nature.

Le Conseil d'Administration de Dexia Banque Belgique proposera à l'Assemblée Générale Extraordinaire de réduire son capital en distribuant les titres BIL. La participation de Dexia SA dans Dexia BIL passera de 28,39% à 94,02%.

L'opération, qui aura, comptablement, un effet rétroactif au 1er janvier 2003, se réalisera à l'intérieur du périmètre de consolidation du groupe Dexia et sera donc sans influence sur la solvabilité et les résultats de celui-ci. Quant à Dexia Banque Belgique, la cession de sa participation n'aura d'impact négatif ni sur ses propres ratios de solvabilité au niveau consolidé ni sur son rating. Moody's maintiendra son niveau de rating à long terme de Aa2 pour Dexia Banque.

L'opération contribuera à la simplification des chaînes de remontée d'informations au titre de la consolidation des comptes et du contrôle de gestion du groupe, et elle permettra aussi l'optimisation de la remontée des dividendes.

Les participations résiduelles dans Dexia BIL actuellement détenues par d'autres entités du groupe Dexia, s'élevant après l'opération à 5,83% du capital de Dexia BIL, seront reprises dans le courant de l'année 2003, dans le but de porter la participation directe de Dexia SA à 99,85% (0,15% restant détenus par le public).

L'opération est soumise à l'approbation des autorités de contrôle compétentes.