Lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme

Dexia attache la plus grande importance à la bonne gestion des risques en matière de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme et au respect effectif des obligations nationales et internationales y afférentes.

Dexia a conçu et mis en place un dispositif basé sur les standards internationaux (FATF, Wolfsberg…) respectant les règles locales et les exigences des autorités de contrôle des implantations internationales du groupe. (Cf. Les principes généraux de Dexia contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme)

 

Afin d’assurer une approche harmonisée et cohérente à travers les différentes entités, Dexia a défini une série de politiques générales sur base desquelles les entités du Groupe ont adopté des procédures et notes d’instruction détaillant les obligations et formalités applicables, en matière de :

  • connaissance et identification des clients, représentants, mandataires, et des bénéficiaires économiques ;
  • vérification des listes de criminels, terroristes, proliférateurs nucléaires,…établies par les autorités nationales et internationales (listes sanctions : ONU, OFAC et UE) ;
  • suivi des relations de compte et d’affaires pendant la durée de la relation ;
  • surveillance des opérations et détection des transactions suspectes ;
  • coopération avec les autorités réglementaires et judiciaires en cas de soupçon de blanchiment d’argent ou de financement de terrorisme conformément aux exigences applicables.  
     

Aux Etats-Unis, le groupe Dexia remplit les exigences des autorités américaines en matière de lutte contre le terrorisme et de lutte contre le blanchiment. En outre, au travers de l'USA Patriot Act, il est demandé aux banques étrangères entretenant des relations avec une banque américaine ou un broker/dealer américain de remplir une certification globale.  (Cf.  Liste de succursales et filiales du groupe couvertes par cette certification)